Comment calculer les droits de succession d'une police d'assurance-vie?

Remplissez le formulaire ci-dessous et bénéficiez d'un conseil personnalisé de nos équipes :

Remplissez le formulaire pour obtenir la meilleure offre sur votre rachat de crédit !

⭐⭐⭐⭐⭐ 4.6 / 5. Faites votre simulation de remboursement de crédit immédiatement. Notre service est utilisé par plus de mille personnes chaque jour.

Les parents sont exonérés d'impôt

Les conjoints et partenaires Pacs bénéficiaires d’une police d’assurance vie ne devraient jamais payer d’impôts sur les successions. Ce point est valable quelle que soit la valeur des montants reçus et la date de souscription du contrat.

Il en va de même pour les frères de l'assuré, à condition qu'ils remplissent les trois conditions suivantes au moment du décès: être célibataire, veuf, divorcé ou séparé de leur corps; avoir plus de 50 ans ou avoir un handicap qui les empêche de travailler normalement; ils ont vécu de manière continue avec le défunt pendant 5 ans avant sa mort.

Les autres bénéficiaires sont imposés

Les dispositions fiscales distinctes coexistent en fonction de la date du contrat et de l’âge de paiement de la prime.

Pour les contributions payées après 70 ans
Les contrats inférieurs à 30 500 euros, dont les cotisations ont été payées après le septième jour de l'assuré, sont exonérés des droits de succession. Pour les personnes de plus de 30 500 euros et les abonnés à partir du 20 novembre 1991, les cotisations versées après le 70e anniversaire de l'anniversaire de l'assuré sont soumises au paiement de l'impôt sur le décès, pour la seule partie excédant 30 500 euros la relation entre le bénéficiaire et l'assuré. .
Si l'un d'entre eux est exonéré des droits de succession, une déduction de 30 500 EUR est répartie entre les autres.

Dans le cas de plusieurs bénéficiaires, la déduction de 30 500 EUR est appliquée une fois et est répartie entre les bénéficiaires concernés proportionnellement à leur part des primes imposables en vertu du ou des contrats.

Pour les cotisations payées avant 70 ans
Les contrats inférieurs à 152 500 euros, dont la contribution a été payée avant le 17e anniversaire de l'assuré, sont exonérés des droits de succession. Au-delà, chaque bénéficiaire acquitte chaque impôt lorsque la partie de la prestation de décès qui la reçoit dépasse 152 500 EUR. Et quelle que soit leur relation avec le défunt. Cela correspond à 20% de la fraction de la portion nette de chaque bénéficiaire inférieure ou égale à 700 000 EUR (après déduction de 152 500 EUR pour chaque bénéficiaire) et à 31,25% pour la fraction dépassant cette limite.

Toutefois, si la personne assurée est décédée avant le 1 er juillet 2014, la déduction est égale à 20% de la fraction de la fraction imposable nette de chaque bénéficiaire inférieure ou égale à 902 838 EUR (après déduction de 152 500 EUR pour chaque bénéficiaire) et 25%. pour la fraction dépassant cette limite. En cas de décès avant le 31 juillet 2011, le taux de retrait unique est de 20% après déduction de 152 500 EUR.

Étude de cas pour le calcul de la taxe sur les biens d’assurance vie

Le défunt verse avant 70 ans une somme qui, après réévaluation, atteint 160 000 euros pour une police d'assurance vie au profit de sa fille unique.
Puis, sur le même contrat, à l’âge de 70 ans, il dépose 50 000 euros qui rapportent, à son décès, 8 000 euros d’intérêts.
Sa fille unique doit donc payer:
1 °) Part des paiements effectués avant 70 ans:
160 000 € – 152 500 € = 7 500 X 20% = 1 500 €
2) Le capital versé après 70 ans:
50 000 € – 30 500 € = 19 500 €, qui seront imposés directement sur les droits successoraux applicables.

à vous:
De 0 à 8 072 € = 5% = 404 €
De 8072 € à 12 109 € = 10% = 404 €
De 12 109 € à 15 932 € = 15% = 573 €
De 15 932 EUR à 19 500 € = 20% = 714 €

Donc au total 2092 €
Total des taxes de 3592 € (1.500 € + 2092 €) sur un montant total reçu de 210.000 €. Le total des taxes représente 1,71% des montants reçus.

Vous voulez plus d'informations sur les progrès d'une propriété? Accédez à la section dédiée aux bénéficiaires d'une police d'assurance vie Cardif.

Cotisations sociales à l'assurance vie
La déduction des cotisations d’assurance sociale pour un contrat d’assurance vie (ou pour un contrat de capitalisation) se déroule en deux étapes.

Pendant la durée de vie du produit, les cotisations de sécurité sociale sont retirées de l'or pour les paiements d'intérêts en euros (qu'il s'agisse d'un contrat en devise euro ou d'un contrat multi-support). Pour les fonds de croissance setonix brachyurus, dont le capital est garanti à long terme pour une période de huit ans ou plus, des cotisations à l'assurance sociale sont versées à la fin du soutien. Les fonds en unités de compte, dont la valorisation varie selon les exploitations, ne sont pas soumis à de tels retraits.

L’imposition vie indique que le revenu, qui correspond aux intérêts gagnés sur le placement, n’est pas imposable et reste dans le compte d’assurance vie. Les déductions de sécurité sociale sont toujours appliquées. Comment va la taxation?

Assurance vie en île de France

3.7 (87%) 31 votes